Les chiffres de la branche

26000

entreprises

340000

salariés

Activité de la branche

Le commerce de gros consiste à sélectionner, acheter, entreposer, vendre et livrer des marchandises à des acheteurs et distributeurs professionnels ou à des collectivités, voire à d’autres grossistes ou intermédiaires et ce, quelles que soient les quantités vendues.
Le rôle de conseil est central dans la fonction de grossiste, celui-ci étant un « apporteur de solutions », proposant un service complet à ses clients professionnels.

Le commerce de gros réunit trois grandes familles d’activités :

  • Le commerce de gros de produits interindustriels (51 %) : il s’agit de produits destinés à être transformés, intégrés à la production : matériel électrique, sanitaire et chauffage, quincaillerie, fournitures dentaires… ;
  • Le commerce de gros de produits alimentaires (22 %) : fruits et légumes, produits laitiers, produits surgelés, œufs… ;
  • Le commerce de gros de produits non alimentaires (21 %) : tissus, fleurs coupées,…

 

Les principaux métiers des commerces de gros

Métiers de l’achat et de l’approvisionnement

  • responsable approvisionnements;
  • acheteur(se) – vendeur(se);
  • acheteur/euse;
  • gestionnaire approvisionnement;
  • responsable – Directeur(rice) des achats.

 

Métiers de la commercialisation

  • acheteur/euse vendeur/euse en produits frais;
  • commercial/e grands comptes;
  • commercial/e itinérant/e;
  • manager d’équipe commerciale itinérante;
  • manager d’équipe commerciale sédentaire;
  • responsable d’unité commerciale;
  • spécialiste efficacité commerciale;
  • spécialiste produit;
  • vendeur/euse conseil à distance;
  • vendeur/euse conseil en espace de vente.

Métiers de la logistique, du transport, de la gestion des flux

  • chauffeur/euse-livreur/euse;
  • chef/fe d’équipe logistique;
  • gestionnaire des stocks;
  • manager logistique;
  • opérateur/trice logistique.

Métiers du marketing et du e-commerce

  • chargé(e) de marketing opérationnel ;
  • chargé(e) de marketing numérique ;
  • gestionnaire de données clients ;
  • spécialiste pricing (tarification).

Métiers de la qualité, de l’hygiène, de la sécurité, de l’environnement

  • agréeur/se en produits alimentaires

Métiers techniques

  • responsable technique

Les certifications professionnelles de la branche

Il existe 8 certificats de qualification professionnelle -CQP- dans la branche des commerces de gros

Dans le domaine de la vente :

  • CQP Vente itinérante
  • CQP Vente sur site
  • CQP Relation commerciale à distance

Dans le domaine du management commercial :

  • CQP Manager d’équipe itinérante
  • CQP Manager d’équipe sédentaire
  • CQP Responsable d’unité commerciale

Dans le domaine du management logistique :

  • CQP Chef d’équipe logistique
  • CQP Manager logistique

 

Par ailleurs, la branche des commerces de gros a identifié les certifications professionnelles en lien avec ses métiers clés :

Dans le domaine de la vente :

  • BTS Négociation et Digitalisation de la Relation Client;
  • BTS Management des Unités Commerciales;
  • BTS Technico-Commercial;
  • DUT Techniques de commercialisation;
  • Licence Professionnelle dans le domaine de la logistique ou de la gestion des achats et des approvisionnements.

Dans le domaine de la logistique : 

  • CAP Conducteur/trice livreur/se de marchandises;
  • CAP Conducteur/trice routier/ère marchandises;
  • CAP Opérateur/trice logistique;
  • Bac pro Logistique;
  • Bac Pro Transport ou Logistique;
  • BTS Transport et prestations logistiques;
  • DUT Gestion logistique et transport;
  • Licence professionnelle spécialisée en transport / logistique.

Contexte : évolution, transformations, opportunités identifiées

  • lévolution des pratiques et des canaux de distribution sous l’influence du e-commerce, avec l’arrivée de nouveaux acteurs sur les marchés des grossistes BtoB, le développement de solutions de e-commerce et de stratégies cross-canal par les entreprises et l’émergence de nouveaux modes de mise en relation entre l’offre et la demande, tels les places de marché;
  • le développement de l’offre de services et de l’innovation par des grossistes BtoB en recherche de différenciation sur des marchés de plus en plus concurrentiels;
  • la transformation des rapports de force sur les marchés des grossistes BtoB, avec une concentration amont et aval;
  • des organisations logistiques et commerciales en pleine mutation, avec comme fil conducteur des outils de partage et de valorisation des informations clients qui se généralisent et s’interconnectent;
  • une numérisation des parcours d’achat désormais largement intégrée par des clients professionnels qui deviennent plus volatiles mais aussi plus exigeants en matière de conseil technique et d’expertise des techni-commerciaux;
  • la transition énergétique et ses contraintes réglementaires / de rentabilité nécessite pour les entreprises d’optimiser leur performance énergétique (stockage, transport…), et de mettre en œuvre des actions en termes de gestion des déchets;

Les objectifs en matière d’emploi/formation à 3 ans :

  • développement de l’insertion dans l’emploi en alternance;
  • développement du recours aux certificats de qualification professionnelle -CQP- de la branche;
  • professionnalisation des salariés de premier niveau de qualification.

L'impact de la crise sanitaire sur les commerces de gros

En 2020 et 2021, la branche a bénéficié du projet Diag’active lancé dans le cadre d’un appel à projets de la DGEFP.

L’objectif de Diag’acvtive est de mesurer les impacts économiques de la crise sanitaire du Covid-19 sur les besoins en emplois et en compétences de la branche et de proposer un plan d’action de relance de l’activité, en réalisant un diagnotic-action.

Règles de prise en charge AKTO

Le commerce de gros BtoB évolue avec le numérique. Quels sont les impacts sur les métiers et les formations ? Tour d’horizon du numérique dans cette vidéo.

Le numérique dans le commerce de gros BtoB

Commerces de gros