Qu'est-ce que le bilan de compétences ?

Le bilan de compétences est un dispositif d’accompagnement permettant aux bénéficiaires de faire le point sur leurs capacités, leurs aptitudes et motivations, afin de définir (ou confirmer) un projet professionnel et/ou un projet de formation. Il est réalisé par un prestataire spécialisé extérieur à l’entreprise, pendant le temps de travail ou en dehors (articles R6313-4 à R6313-8 du Code du travail).

Qui est concerné ?

  • toutes les personnes actives (salariés, demandeurs d’emploi, fonctionnaires, indépendants…), volontaires pour cette démarche, peuvent s’engager dans un bilan de compétences. Plus aucune condition d’ancienneté n’est aujourd’hui demandée, sauf pour les intérimaires qui souhaitent effectuer le bilan sur leur temps de travail ;
  • toutes les entreprises peuvent proposer un bilan de compétences à leurs salariés au titre de leur « plan de développement des compétences ».

Si le bilan est financé par l’entreprise, 5 ans d’ancienneté sont demandés aux intérimaires avec 2 028 heures réalisées pour l’entreprise de travail temporaire avec laquelle il réalise la demande.
ou alors, être resté 3 ans dans le secteur de l’intérim  avec 1 an dans l’agence de travail temporaire actuelle.

Si le bilan est financé par l’intérimaire grâce à son Compte Personnel de Formation l’intérimaire n’aura pas besoin de demander l’accord de son entreprise et dans ce cas, aucune condition d’ancienneté ne sera demandée.

Bon à savoir

En vue d’améliorer la formation professionnelle des salariés en CDD, une convention ou un accord collectif de branche étendu, ou une convention ou un accord d’entreprise ou d’établissement, peut prévoir de limiter le montant de l’indemnité de fin de contrat à hauteur de 6 % de la rémunération brute totale (au lieu de 10 %), dès lors que des contreparties leur sont offertes, notamment en termes d’accès à la formation professionnelle.
Dans ce cas, la convention ou l’accord peut prévoir les conditions dans lesquelles ces salariés peuvent suivre un bilan de compétences. Ce bilan est alors réalisé dans le cadre du « plan de développement des compétences », en dehors du temps de travail (article L1243-9 du Code du travail).

Pourquoi faire un bilan de compétences ?

En tant que particulier

Le bilan de compétences s’inscrit aussi bien dans le cadre d’une mobilité que d’une reconversion professionnelle. Il vous permet de :

  • faire le point sur toutes vos compétences et aptitudes personnelles et professionnelles ;
  • prendre du recul sur votre parcours professionnel et vos motivations ;
  • distinguer vos points forts et les compétences que vous pourriez développer ;
  • élaborer un projet professionnel réaliste – évolution de fonctions, changement de métier, de secteur d’activité… – et, si nécessaire, un projet de formation ;
  • vous positionner dans un environnement professionnel et sur le marché de l’emploi, et étudier vos possibilités de mobilité ;
  • retrouver (ou garder) toute confiance en vous ;
  • développer les bons arguments pour demander une formation ou une évolution de carrière à votre employeur, ou bien trouver un emploi.