A

ADEC – Action de Développement de l’Emploi et des Compétences

L’ADEC constitue le volet actions d’un engagement de développement de l’emploi et des compétences (EDEC). Les projets ADEC ont pour objectif d’anticiper les conséquences des mutations économiques, sociales et démographiques sur les emplois et les compétences dans les territoires.

AFC – Action de formation conventionnée

L’AFC est une action de formation gérée par le conseil régional au profit des demandeurs d’emploi

AFEST – Action de formation en situation de travail

L’Afest ou Action de formation en situation de travail est avant tout, comme son nom l’indique, une action de formation.
L’action de formation est définie comme un parcours pédagogique permettant l’atteinte d’un objectif professionnel (développement des compétences et/ou de la qualification). Elle peut se dérouler en présentiel, en tout ou partie à distance ou en situation de travail.
L’Afest a la particularité d’utiliser le travail comme « matériel » (ou support) de formation.
L’Afest mobilise un formateur – interne ou externe à l’entreprise – et un ou plusieurs salarié(s) à former sur le lieu même du travail et en cours d’activité. Le matériau pédagogique principal est fourni par le travail.
Trois séquences pédagogiques articulées constituent le coeur d’une Afest :

  • une mise en situation : le salarié est mis en situation de réaliser une activité, avec une intention pédagogique dont il est informé ;
  • une phase de prise de recul (réflexivité) ;
  • une évaluation

AFPR – Action de formation préalable au recrutement

L’AFPR est une action de formation destinée à combler l’écart entre les compétences détenues par un demandeur d’emploi et celles que requiert l’emploi visé. Ce dispositif s’applique à toute personne inscrite à Pôle emploi.

AGEFIPH – Association de gestion des fonds pour l’insertion professionnelle des personnes handicapées

L’AGEFIPH est une association qui a pour objet de favoriser le développement de l’emploi des personnes handicapées. A cette fin, elle propose des services et des aides financières aux entreprises et aux personnes handicapées.

AIO –  Accueil, Information, Orientation

ANACT – Agence nationale pour l’amélioration des conditions de travail

L’Anact a pour vocation d’améliorer les conditions de travail en agissant notamment sur l’organisation du travail et les relations professionnelles. Pour cela, elle conçoit et diffuse, à destination des salariés, de leurs représentants et des directions — mais aussi de tous les acteurs qui interviennent auprès des entreprises — des méthodes et outils éprouvés.

ANI – Accord national interprofessionnel

L’ANI est un accord négocié et conclu au niveau national, entre les partenaires sociaux, syndicats, représentatifs d’employeurs et de salariés. La concertation est un processus obligatoire lorsque l’État veut apporter des modifications dans le champ de l’emploi et de la formation, des relations individuelles et collectives.

APE – Activité principale exercée

Le code APE caractérise l’activité principale d’une entreprise par référence au code NAF (Nomenclature d’activités française). Il est essentiellement utilisé à des fins statistiques et permet notamment à l’Insee de réaliser des classements d’entreprises par secteur d’activité dans le cadre d’études économiques structurelles et conjoncturelles.

APEC – Association pour l’emploi des cadres

L’APEC est une association paritaire qui conseille et accompagne les entreprises, les cadres et les jeunes diplômés de l’enseignement supérieur.

APLD – Activité partielle de longue durée

L’APLD permet à une entreprise confrontée à une réduction durable de son activité de diminuer l’horaire de travail de ses salariés, en contrepartie d’engagements en matière de maintien dans l’emploi et de formation.

L’APLD nécessite un accord collectif, signé au sein d’un l’établissement, d’une entreprise, d’un groupe, ou d’une branche. Dans ce dernier cas, l’employeur élabore un document conforme aux stipulations de l’accord de branche.
Toutes les entreprises, quels que soient leur taille ou leur secteur d’activités, sont éligibles.

L’APLD est un dispositif temporaire : il s’appliquera aux accords collectifs et aux documents élaborés par l’employeur transmis à l’administration pour extension, validation ou homologation, au plus tard le 30 juin 2022.

APP – Atelier de pédagogie personnalisée

Un atelier de pédagogie personnalisée est porté par un organisme de formation public ou privé qui met en oeuvre une démarche pédagogique répondant à un cahier des charges spécifique (procédure de labellisation). Cette démarche est caractérisée par la mise à disposition d’outils en autoformation et un accompagnement personnalisé.

ARACT – Association régionale pour l’amélioration des conditions de travail

L’ARACT exerce une mission de service public au profit de l’amélioration des conditions de travail dans les PME sur les territoires, au plus près du terrain. Les ARACT sont fédérées au sein du réseau ANACT.

ARDIR – Association Régionale des Directeurs de CFA

ASS – Allocation de solidarité spécifique

L’allocation de solidarité spécifique (ASS) est un revenu de remplacement qui remplace l’allocation de retour à l’emploi (ARE) lorsque les droits du bénéficiaire sont épuisés. L’ASS est versée par Pôle emploi, sous conditions, par périodes de 6 mois renouvelables. Le montant journalier de l’ASS est de 16,91 € jusqu’au 31 mars 2022.

B

BOETH – Bénéficiaire de l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés

BOETH est un nouvel acronyme défini par les services de DSN-info, dans le cadre de la réforme de l’obligation d’emploi au 1er janvier 2020.
Sont concernées les personnes suivantes :

  1. Les personnes reconnues travailleurs handicapés par la « Commission des droits et de l’autonomie des personnes handicapées » (CDAPH) ;
  2. Les victimes d’accidents du travail ou de maladies professionnelles ayant entraîné une incapacité permanente au moins égale à 10 % et titulaires d’une rente attribuée au titre du régime général de sécurité sociale ou de tout autre régime de protection sociale obligatoire ;
  3. Les titulaires d’une pension d’invalidité attribuée au titre du régime général de sécurité sociale, de tout autre régime de protection sociale obligatoire ou au titre des dispositions régissant les agents publics à condition que l’invalidité des intéressés réduise au moins des 2/3 leur capacité de travail ou de gain ;
  4. Les bénéficiaires mentionnés à l’article L. 394 du code des pensions militaires d’invalidité et des victimes de la guerre ;
  5. Les bénéficiaires mentionnés aux articles L. 395 et L. 396 du même code ;
  6. Les titulaires d’une allocation ou d’une rente d’invalidité attribuée dans les conditions définies par la loi nº 91-1389 du 31 décembre 1991 relative à la protection sociale des sapeurs-pompiers volontaires en cas d’accident survenu ou de maladie contractée en service ;
  7. Les titulaires de la carte d’invalidité définie à l’article L. 241-3 du code de l’action sociale et des familles ;
  8. Les titulaires de l’allocation aux adultes handicapés.

C

CARIF-OREF – Centre d’animation, de ressources et d’information sur la formation – Observatoire Régional Emp