Qu'est-ce que l'Afest (définition) ?

L’Afest ou Action de formation en situation de travail est avant tout, comme son nom l’indique, une action de formation.

L’action de formation est définie comme un parcours pédagogique permettant l’atteinte d’un objectif professionnel (développement des compétences et/ou de la qualification). Elle peut se dérouler en présentiel, en tout ou partie à distance ou en situation de travail.

L’Afest a la particularité d’utiliser le travail comme « matériel » (ou support) de formation.

La mise en œuvre d’une Action de formation en situation de travail comprend :

  1. l’analyse de l’activité de travail pour, le cas échéant, l’adapter à des fins pédagogiques ;
  2. la désignation préalable d’un formateur pouvant exercer une fonction tutorale ;
  3. la mise en place de phases « réflexives », distinctes des mises en situation de travail et destinées à utiliser à des fins pédagogiques les enseignements tirés de la situation de travail. Elles permettent d’observer et d’analyser les écarts entre les attendus, les réalisations et les acquis de chaque mise en situation, afin de consolider et expliciter les apprentissages.
  4. des évaluations spécifiques des acquis de la formation qui jalonnent ou concluent l’action.

Il ne s’agit donc pas d’une simple « formation sur le tas », mais bien d’une démarche formalisée d’apprentissage.

Les actions de formation en situation de travail ne sont pas nouvelles (le compagnonnage, par exemple, les met en œuvre depuis longtemps), mais elles sont désormais encadrées et jouissent d’une reconnaissance légale, à travers la loi Avenir professionnel de septembre 2018.

L’Afest alterne des séquences de travail (mises en situation), au cours desquelles l’apprenant doit réaliser les tâches à effectuer – il apprend en faisant, avec un droit à l’erreur –, et des séquences dites « réflexives » permettant à l’apprenant d’analyser son activité avec l’aide de son formateur-tuteur.

L’Afest doit bien entendu répondre aux exigences de toute action de formation :

  • elle requiert des moyens techniques et humains, ainsi que des ressources pédagogiques (article R6313-1 du Code du travail) ;
  • les bénéficiaires et les financeurs doivent avoir accès aux informations relatives à l’organisation du parcours (article R6313-2 du même Code) ;
  • la réalisation de l’action de formation composant le parcours doit être justifiée par tout élément probant (article R6313-3).

L’Afest est, en résumé, un parcours pédagogique :

  • visant un objectif professionnel ;
  • alternant phases de travail et de réflexion ;
  • accompagné, évalué et traçable

Bon à savoir

Reconnue par la loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018, l’Afest a préalablement fait l’objet d’une expérimentation à grande échelle lancée fin 2015 par la Délégation générale à l’emploi et à la formation professionnelle (DGEFP), à laquelle AKTO a participé. Un rapport publié en juillet 2018 en a tiré les enseignements. 

Avec l’AFEST, la formation ça décoiffe, ça ébouriffe même ! Ok, bien moins qu’un festival de hardrock, mais l’AFEST renverse carrément nos habitudes de formation !

 

En effet, les Actions de Formation En Situation de Travail (AFEST et non HELLFEST, suivez mon regard…) ont été reconnues comme u