missions-jeune

Agir pour l’emploi des jeunes : les 4 avantages de Mission jeunes pour l’entreprise

  1. élargir votre sourcing et répondre à vos besoins d’emploi et de formation,
  2. intégrer des jeunes motivés qui ont appris les codes et les règles de l’entreprise et qui ont un projet professionnel finalisé et en adéquation avec leurs besoins,
  3. nouer des relations avec les partenaires de l’emploi de votre territoire et bénéficier de leur offre de services,
  4. développer le pilier social de vos enjeux RSE.

Contactez votre conseiller

Votre mission – d’intérim – si vous l’acceptez : l'emploi des jeunes en France

Lancé en 2014 pour appuyer la garantie jeune, la démarche Mission Jeunes s’adresse aux personnes de moins de 26 ans inscrites dans les missions locales. Le bénéficiaire peut dans le cadre de son accompagnement par la mission locale multiplier les rencontres avec les entreprises de travail temporaire et accéder à des missions d’intérim pour augmenter son employabilité et développer ses expériences professionnelles Les missions d’intérim servent de première expérience professionnelle.

Cette démarche a pour objectif de renforcer les collaborations entre les entreprises et les missions locales d’un même territoire, avec la mise en place d’actions concrètes : coaching, job dating, visite d’entreprise, mise en situation…
Ce travail commun permet aux agences d’emploi de multiplier les rencontres avec des profils divers, de les préparer et si besoin de les former pour qu’ils répondent aux besoins d’emploi des entreprises du territoire, et aux missions locales d’améliorer leur connaissance des entreprises, et de renforcer la préparation des jeunes et de proposer plus d’opportunités d’emploi et de formation aux jeunes…

La mission d’intérim devient un outil au service des parcours des jeunes. Elle permet :

  • acquérir une première expérience et/ou multiplier les expériences professionnelles
  • acquérir des compétences et des connaissances
  • mesurer les savoir-être
  • découvrir un métier et des environnements de travail différents
  • confirmer son projet professionnel ou se réorienter
  • avoir un revenu et être autonome

« Nous avons des partenariats sur les territoires qui fonctionnent très bien et qui créent une belle dynamique au niveau local entre les agences d’emploi et les missions locales »

Hildegard Mbianda, Chargée de Mission Ingénierie GPEC Territoriale, coordinatrice de la démarche. 

Comment favoriser l'insertion professionnelle des jeunes ? 3 axes d’actions possibles avec Mission jeunes

1 – Rapprocher les jeunes et les entreprises

Objectif : Préparer et accompagner le public jeune à intégrer le monde du travail.

  • outiller les jeunes sur la formalisation et la valorisation de leur projet professionnel;
  • sensibiliser le public jeune sur la découverte des codes de l’entreprise;
  • initier, organiser et multiplier les rencontres entre le public jeune et le monde de l’entreprise. 

2 – Lever les freins périphériques à l’emploi

Objectif : Proposer aux jeunes qui intègrent une mission d’intérim ou une action de formation de branche des services et des prestations pour leur permettre de réaliser leurs missions dans les meilleures conditions et améliorer leur vie quotidienne.

  • faciliter et développer la mobilité;
  • améliorer la vie quotidienne;
  • accompagner & sécuriser l’accès au crédit;
  • faciliter l’accès au logement. 

3 – Faciliter l’accès à l’emploi et la qualification

Objectif : Augmenter l’employabilité du public « Jeunes » via les différents types de contrats de travail et / ou par des actions de formation qualifiante

  • acquérir une première expérience et/ou multiplier les expériences professionnelles;
  • acquérir des compétences et des connaissances;
  • mesurer les savoir-être;
  • découvrir un métier et des environnements de travail différents;
  • confirmer son projet professionnel ou se réorienter;
  • avoir un revenu et être autonome. 

Des mesures pour l'emploi des jeunes qui se déroule (très) bien

Depuis son lancement en juin 2014, « Mission Jeunes » c’est 49 000 bénéficiaires, avec plus de 150 000 missions d’intérim réalisées, un ancrage fort sur tout le territoire avec près de 1 500 agences d’emploi et plus de 240 missions locales réunies pour l’emploi des jeunes.

Voir l’infographie du bilan 2014 – 2019 de Mission Jeunes

Un « déclic emploi »

L’ensemble des acteurs interrogés au niveau local, régional et national s’accordent à dire que Mission Jeunes produit un « déclic emploi » pour les jeunes qui en bénéficient : la découverte du travail temporaire et de nouveaux métiers – ou de nouveaux regards sur certains métiers – la rencontre avec des employeurs sont autant d’axes d’intervention qui n’auraient pas eu lieu en dehors de la mise en œuvre de cette démarche et qui ont des effets positifs sur les jeunes.

Au final, l’accès à des missions d’intérim est réel pour de nombreux jeunes. Les jeunes rencontrés développent une image positive du travail temporaire et réalisent pour beaucoup leur première inscription en agence d’emploi suite à la recommandation de la mission locale et aux échanges avec les agences d’emploi pendant le temps collectif.

Voir la synthèse de l’évaluation du programme

Vous souhaitez entrer dans le programme Mission Jeunes ?

Contactez votre conseiller

Des pistes pour diversifier vos recrutements et votre sourcing

Les autres programmes diversité AKTO

Sécuriser l’insertion professionnelle des jeunes via les valeurs du sport : la POEC « Dispositif d’insertion par le sport » (Ex-Terre d’emploi)

Gérées comme des équipes sportives de haut niveau, les promotions de POEC « Dispositif d’insertion par le sport » forment des jeunes compétents, et prêts pour le monde de l’entreprise.

Voir le programme de POEC « Dispositif d’insertion par le sport »

Kiffetonprojet : le « sas pré-apprentissage »

Remettre à niveau, faire découvrir, coacher, réseauter… Kiffetonprojet, c’est une volonté affichée : permettre à des jeunes d’accéder à l’apprentissage.
Kiffetonprojet est un chemin tout tracé pour celles et ceux qui souhaitent s’engager et à qui il manque des savoirs fondamentaux, des soft skills ou qui ont besoin d’aide pour trouver une entreprise.

Voir le programme #kiffetonprojet

Hôtels, cafés, restaurants Restauration collective Restauration rapide Restauration ferroviaire Cafétérias

Sésame ouvre les portes des métiers de la restauration

Dans un pays que l’on ne connaît pas, dans une langue que l’on apprend et après des moments de vie éprouvants, il est parfois difficile de trouver les clés pour mener à bien son projet professionnel. Pour tous ceux qui souhaitent s’engager dans la restauration, Sésame forme en alternance et d’apprendre le français tout en bénéficiant d’un accompagnement à la recherche d’un emploi pendant et après la formation. 

Voir le programme Sésame

Hope : un programme d’intégration complet et d’envergure

Dans Hope, il y a « l’espoir » mais il y a surtout Hébergement, Orientation et Parcours vers l’Emploi ; un acronyme qui résume bien l’ambition de ce projet, né en 2017 et porté par le Ministère de l’intérieur, la Direction des étrangers en France (DGEF) et le Ministère du travail.

Voir le programme Hope

La diversité en entreprise pour attirer et retenir les talents | #GMLF14

Laurent Gerard reçoit Laurent Depond, Directeur de l’institut de Neurocognitivisme, pour parler de la diversité en entreprise.
Un échange autour de la diversité en général, son rapport face à l’embauche, la politique d’égalité des chances, l’individualisation du management, le rôle des Opco, et un point sur l’année 2020 et comment continuer à travailler sur cette diversité, cette politique d’égalité des chances et d’accès à un parcours professionnel riche aujourd’hui.

Bonus : une app pour booster les profils

Ces évènements peuvent vous intéresser

Ces articles peuvent vous intéresser