“Sésame” ou la restauration au service de l’insertion professionnelle des réfugiés - AKTO

Cette page contient du contenu dédié au(x) secteur(s) d'activité suivant(s) :

L’accompagnement Sésame en 7 points :

Les employeurs seront accompagnés par les experts RH et formation d’AKTO pour accueillir et intégrer durablement les candidats.

  1. Comprendre l’environnement des réfugiés
  2. Rechercher des candidats appropriés aux besoins
  3. Vous apporter des conseils sur le recrutement de candidats réfugiés
  4. Vous apporter des conseils sur l’intégration d’un réfugié dans votre entreprise
  5. Vous orienter vers les différentes possibilités de formation et de financement en amont ou après l’embauche
  6. Vous proposer des outils d’aide à l’intégration
  7. Organiser des réunions de sensibilisation et des rencontres entre professionnels 

Recruter un réfugié : le témoignage de restaurateurs

Découvrez en vidéo comment AKTO a accompagné des restaurateurs dans leur projet de recrutement de réfugiés. 

L’emploi et la formation comme clé d’intégration des réfugiés en France

Les réfugiés cherchent à s’intégrer durablement en France, principalement par l’obtention d’un emploi. Ils ont l’autorisation de travailler en France sans demande préalable auprès de la Direccte. Cette embauche n’engendre aucun coût supplémentaire pour l’entreprise.

Pour favoriser l’intégration des réfugiés, le parcours Sésame a été créé. Il est de 750 heures, en 2 étapes clés :

  1. la préparation pour les bénéficiaires : par l’apprentissage du français appliqué à la restauration, la familiarisation avec les comportements à adopter en milieux professionnel, les codes sociaux…, et une immersion de 70 heures dans un restaurant.
  2. le passage du CQP commis de cuisine : gestion des stocks de l’hygiène de la sécurité alimentaire, apprentissage des techniques de cuisine, et validation des acquis en entreprise par un stage de 120 heures.

Et tout au long du parcours, un accompagnement socio professionnel personnalisé. 

Quelles sont les entreprises concernées ?

Les entreprises qui souhaitent participer au programme Sésame pour l’insertion professionnelle des réfugiés doivent relever du champ des restaurations et avoir des besoins de recrutement en cuisine. La structure doit également avoir le désir de s’ouvrir à d’autres publics et à l’interculturalité. Ce programme inscrit les chefs d’entreprise dans une dynamique responsable qui favorise le développement économique de leur établissement. 

« C’est un bon message à la société puisque ça montre le côté citoyen de nos entreprises ; intégrer un réfugié, c’est créer de la richesse, le sortir du système d’assistanat et l’intégrer dans la société. »

F. De Pena, restaurateur

Qu’est-ce qu’un BPI (Bénéficiaire de la protection Internationale) ?

Selon l’OFPRA, Office Français de Protection des Réfugiés et Apatrides : 

« Le terme de réfugié s’applique à toute personne craignant avec raison d’être persécutée du fait de sa race, de sa religion, de sa nationalité, de son appartenance à un certain groupe social ou de ses opinions politiques, se trouve hors du pays dont elle a la nationalité et qui ne peut ou, du fait de cette crainte, ne veut se réclamer de la protection de ce pays ; ou qui, si elle n’a pas de nationalité et se trouve hors du pays dans lequel elle avait sa résidence habituelle à la suite de tels évènements, ne peut ou, en raison de ladite crainte, ne veut y retourner ».

Le statut de bénéficiaire de la protection internationale englobe d’autres situations (protection subsidiaire et apatride) détaillées dans la fiche pratique n°1 disponible en fin d’article.

Pourquoi penser à recruter des BPI ? Les enjeux de l'insertion professionnelle des réfugiés

« Nous avons utilisé les compétences d’Amin dans le restaurant puisqu’il avait déjà des bases de boulanger en Erythrée. Ici dans le restaurant, nous faisons nous-même notre pain, ça lui a permis de conserver ses compétences. »

F. Gueguen, restaurateur

En moyenne, une équipe composée uniquement d’hommes prend 58 % de bonnes décisions. Une équipe diverse en termes de sexe, d’âge, d’origine, passe à 87 %*. Au-delà des clichés, la diversité joue donc un rôle prépondérant sur la performance des organisations. Retrouvez les conseils diversité de Laurent Depond.

D’autant plus dans le secteur de l’hôtellerie – restauration, où les entreprises sont de vraies structures d’accueil, d’insertion, d’intégration et de promotion et ce, quel que soit l’origine et le niveau des candidats.

L’entreprise peut offrir à de nombreux candidats le cadre, l’organisation, la rigueur et les qualités nécessaires pour rebondir dans nos emplois et nos métiers et ainsi concourir au parcours d’intégration globale durable dans la société française de ce public. 

Vous souhaitez recruter un bénéficiaire de la protection internationale ?

L’objectif du programme Sésame est de former 276 bénéficiaires d’une protection internationale entre 2019 et 2022, dans les 4 régions concernées :

  1. Bourgogne-Franche-Comté,
  2. Bretagne,
  3. Grand Est,
  4. Île-de-France.

Contactez votre conseiller

5 fiches pratiques pour vous aider dans l’insertion professionnelle des réfugiés

Car l’embauche d’un candidat bénéficiaire de la protection internationale n’est pas chose courante, consultez nos fiches pratiques pour en savoir plus. Simples et didactiques, elles sont adaptées au secteur des Restaurations pour vous accompagner dans votre démarche de recrutement, d’intégration et d’accompagnement d’un salarié réfugié.

(ces fiches sont compilées dans le livret ci-dessous, n’oubliez pas de personnaliser votre navigation selon votre secteur d’activité).

Mais non Bruno, “réfugié” ne veut pas dire “problèmes”. Bien au contraire !

Recruter un réfugié peut ouvrir de nouvelles opportunités dans votre entreprise. C ‘est une richesse pour les salariés et l’entreprise de découvrir de nouveaux us et coutumes, de nouvelles langues, de nouveaux points de vue…

C’est une solution efficace pour diversifier votre sourcing et recruter sur des métiers en tension.

Bruno & l’intégration des réfugiés | #MMM​ S2 : E6

Des pistes pour diversifier vos recrutements et élargir votre sourcing

Travail Temporaire

Les autres programmes diversité AKTO

Mission jeunes : votre mission – d’intérim -, si vous l’acceptez…

Lancé en 2014 et dédié au secteur du travail temporaire, Mission Jeunes favorise l’accès des jeunes à un emploi durable, leur permet de découvrir de nouveaux métiers et de rencontrer de potentiels employeurs. Le Programme Mission Jeunes s’adresse aux personnes de moins de 26 ans inscrites dans les missions locales. Le bénéficiaire s’engage pendant une durée de 12 mois avec une mission locale, et accède à son autonomie par l’emploi.

Voir le programme Missions Jeune

Kiffetonprojet : le « sas pré-apprentissage »

Remettre à niveau, faire découvrir, coacher, réseauter… Kiffetonprojet, c’est une volonté affichée : permettre à des jeunes d’accéder à l’apprentissage.
Kiffetonprojet est un chemin tout tracé pour celles et ceux qui souhaitent s’engager et à qui il manque des savoirs fondamentaux, des soft skills ou qui ont besoin d’aide pour trouver une entreprise.

Voir le programme #kiffetonprojet

Hope : un programme d’intégration complet et d’envergure

Dans Hope, il y a « l’espoir » mais il y a surtout Hébergement, Orientation et Parcours vers l’Emploi ; un acronyme qui résume bien l’ambition de ce projet, né en 2017 et porté par le Ministère de l’intérieur, la Direction des étrangers en France (DGEF) et le Ministère du travail.

Voir le programme Hope

Sécuriser l’insertion professionnelle des jeunes via les valeurs du sport : le programme Terre d’emploi

Gérées comme des équipes sportives de haut niveau, les promotions Terre d’emploi forment des jeunes compétents, et prêts pour le monde de l’entreprise.

Voir le programme Terre d’emploi

Bonus : une app pour booster les profils

La diversité en entreprise pour attirer et retenir les talents | #GMLF14

Laurent Gerard reçoit Laurent Depond, Directeur de l’institut de Neurocognitivisme, pour parler de la diversité en entreprise.
Un échange autour de la diversité en général, son rapport face à l’embauche, la politique d’égalité des chances, l’individualisation du management, le rôle des Opco, et un point sur l’année 2020 et comment continuer à travailler sur cette diversité, cette politique d’égalité des chances et d’accès à un parcours professionnel riche aujourd’hui.

Ces articles peuvent vous intéresser