Apprentissage : AKTO soutient les entreprises et les CFA dans leur reprise d’activité

Le recrutement par la voie de l’alternance est notre cœur de métier, avec plus de 130 000 alternants accompagnés en 2019. AKTO propose des solutions adaptées aux problématiques sectorielles et territoriales. Cette dynamique du « sur-mesure » est pour AKTO un positionnement clair en matière d’alternance pour apporter à chaque acteur, le jeune, le centre de formation et l’entreprise une sécurisation du parcours de formation en articulant besoin en compétences, offre de formation et emploi durable sur chaque territoire.

À l’occasion de la réunion organisée à l’Élysée le 4 juin 2020 entre l’exécutif et les partenaires sociaux, le gouvernement a présenté un plan de relance de l’apprentissage autour de 4 mesures phares :

  • le soutien financier aux employeurs d’apprentis,
  • un allongement de la période de recherche d’un contrat pour le jeune,
  • des aides pour les centres de formation des apprentis
  • et une mobilisation des acteurs emploi-formation sur l’ensemble du territoire pour s’engager à ce que chaque jeune ayant fait un vœu d’apprentissage sur Affelnet ou Parcoursup se voit proposer au moins une offre d’embauche en apprentissage par une entreprise.

À noter : les mesures d’application seront précisées dans des textes en attente de publication.

Mesures pour les entreprises

Le gouvernement propose une aide exceptionnelle à l’embauche d’apprentis, qui sera mise en place du 1er juillet 2020 au 28 février 2021.

Cette aide sera valable pour toutes les embauches d’apprentis préparant un diplôme allant du CAP à la licence professionnelle (hors master) sans autre condition à remplir pour les entreprises de – 250 salariés (ETP). Les entreprises de 250 salariés et plus devront atteindre le taux de 5 % d’alternants dans leur effectif en 2021.
Les montants annoncés sont :

  • 5 000 euros pour l’embauche d’un apprenti mineur,
  • 8 000 euros pour l’embauche d’un apprenti majeur.

AKTO facilitera la prise en compte de la demande de versement dès le dépôt du contrat auprès de ses services. Pour assurer un paiement dans les meilleurs délais par l’Agence de Service des Paiements, AKTO accélérera les procédures d’enregistrement et simplifiera les demandes de prise en charge en allégeant les pièces administratives justificatives.

Mesures pour les jeunes

Le gouvernement allonge de 3 à 6 mois la période qu’un jeune peut passer en CFA avant de conclure un contrat d’apprentissage.

Les jeunes ont ainsi la possibilité d’entrer en CFA sans avoir trouvé l’entreprise et y rester 6 mois au lieu de 3. Cette mesure a pour objectif de pérenniser le parcours du jeune et éviter les décrochages éventuels, en lui permettant une entrée en apprentissage sans employeur et plus de temps pour trouver une entreprise. Pendant cette période il pourra suivre les cours en centre de formation des apprentis (CFA).

Mesures pour les CFA

Le gouvernement propose une anticipation du financement du contrat et une aide financière pour l’équipement informatique.

Le paiement du CFA se fera à l’entrée du jeune dans la formation, et non à la signature du contrat. Si le jeune reste six mois sans contrat, le CFA touchera 50 % du coût-contrat selon l’annonce du gouvernement. Cette mesure permet ainsi aux établissements d’être financés pendant la période allongée de recherche d’entreprises pour le jeune en apprentissage.
À cela s’ajoute la mesure du financement d’un équipement informatique à hauteur de 500 euros maximum. Cette mesure tire son enseignement de la période de confinement pendant laquelle de nombreux apprentis n’ont pu suivre leur formation à distance, faute d’équipement.

 

Sur l’ensemble du territoire, le gouvernement souhaite assurer une place en entreprise pour tous les jeunes qui ont fait le choix de l’apprentissage

Le gouvernement souhaite s’engager à ce que tout jeune qui fait un vœu d’apprentissage du CAP à la licence sur les plateformes d’orientation scolaire (Parcoursup ou Affelnet) reçoive une offre d’emploi. À ce titre, il propose de mobiliser tous les acteurs sur l’ensemble du territoire ; branches professionnelles, Conseils régionaux, Conseils départementaux, Rectorat, Pôle emploi, ….

Chez AKTO, notre service de proximité à l’échelon territorial est notre force, avec près de 700 salariés en région et dans les Outre-mer où AKTO a reçu une délégation de services de 4 OPCO (l’Opcommerce, l’Opco Atlas, l’Opco Mobilités et l’Opco 2i).
Notre ambition en termes d’alternance est d’anticiper les besoins en compétences, de recruter par la voie de l’alternance et de sécuriser les parcours des apprentis en centre de formation et en entreprise.

 

AKTO développera une task-force alternance dans chaque région pour :

  • Animer un tissu local de partenaires formation-emploi (Missions locales, agences de Pôle emploi, Conseils régionaux, CFA, organismes de formation, entreprises, …) pour sécuriser les parcours des jeunes de l’orientation à l’intégration dans l’entreprise tout au long de leur cursus de formation.
  • Proposer une cartographie régionale de l’offre de formation en alternance en lien avec les 27 branches qui composent AKTO et pour ses 180 000 entreprises adhérentes.
  • Promouvoir l’offre de formation en alternance auprès des entreprises et notamment les TPE-PME.

Au-delà de ces mesures, AKTO et l’ensemble des partenaires sociaux des 27 branches qui le composent co-construisent un plan de rebond pour garantir un accompagnement renforcé pouvant durer jusqu’à un an afin de garantir à ces jeunes l’emploi durable, aux entreprises un recrutement efficient et aux CFA et organismes de formation un appui facilitateur !

AKTO à votre écoute

Vous envisagez de recourir à l’apprentissage ?  Veuillez contacter votre conseiller AKTO

AKTO – Réseau Fafih
AKTO – Réseau Faf.tt
AKTO – Réseau Intergros
AKTO – Réseau Opcalia
AKTO – Réseau Propreté