Cette page contient du contenu dédié au(x) secteur(s) d'activité suivant(s) :

Faire la différence entre illettrisme, analphabétisme et “Français Langue étrangère”

Quelles sont les causes et les conséquences de l’illettrisme ?

Cette non-maîtrise des compétences de base peut venir de situations différentes…

  • une personne qui n’a jamais (ou très peu) été scolarisée dans son pays d’origine. Elle aura besoin, par exemple, d’une formation d’alphabétisation ;
  • une personne scolarisée dans une autre langue que le français. Elle aura besoin d’une formation FLE – Français Langue étrangère pour apprendre la langue ;
  • une personne scolarisée en France mais qui n’a pas acquis, à l’âge adulte, une maîtrise des savoirs de base. Elle aura besoin d’une formation sur les compétences de base. 

Quelle différence entre analphabète et illettré ?

La scolarisation. Un analphabète aura des difficultés dans la lecture et l’écriture car, souvent, il n’aura pas été scolarisé, alors qu’une personne illettrée aura été scolarisée, mais son apprentissage n’aura pas conduit à la maîtrise de la langue, ou alors cette maitrise aura été perdue.

La situation d’illettrisme est taboue pour les personnes concernées. Dans leur vie professionnelle, elle peut engendrer des difficultés telles que :

  • ne pas savoir se repérer dans le temps et dans l’espace et circuler seul;
  • ne pas savoir lire une notice;
  • ne pas pouvoir lire un schéma;
  • ne pas savoir lire une consigne de travail ou de sécurité;
  • ne pas savoir lire un planning d’horaires de travail;
  • ne pas savoir calculer des quantités;
  • ne pas pouvoir communiquer avec son entourage au travail (clients, collègues, etc.) et réaliser un reporting. 

Quelques idées reçues

Si on ne sait pas lire et écrire, on ne peut pas travailler…
FAUX ! 51 % des personnes en situation d’illettrisme sont en emploi.

ANLCI

L’illettrisme concerne surtout les jeunes…
FAUX ! 53 % des personnes en situation d’illettrisme ont plus de 45 ans.

Compétences de base, compétences clés, compétences transversales : définitions

Compétences de base, compétences clés, compétences fondamentales, compétences essentielles… Toutes ces notions évoquent les compétences nécessaires à une personne pour être autonome face à toutes situations de sa vie courante (personnelle ou professionnelle).

Les compétences de base constitue un socle de compétences nécessaires pour être autonome dans la vie courante (personnelle et professionnelle).

Les compétences clés, telles que définies par le Parlement européen sont celles qui sont « nécessaires à toute personne pour l’épanouissement et le développement personnels, l’employabilité, l’inclusion sociale, un mode de vie durable, la réussite dans une société pacifique, une gestion de vie saine et la citoyenneté active ».

Les compétences transversales (soft skills) sont des compétences mobilisables dans diverses situations professionnelles. Elles se distinguent des compétences techniques propres à l’exercice d’un métier. Elles se distinguent également des compétences transférables qui sont des compétences techniques communes à des métiers ayant des proximités d’activités (par ex: intervention en grande hauteur).

Des exemples de compétences de base à mobiliser dans les situations professionnelles :

  1. comprendre et s’exprimer en français à l’oral et à l’écrit;
  2. compter, calculer;
  3. utiliser des outils numériques professionnels;
  4. se situer dans l’espace et dans le temps;
  5. savoir travailler en autonomie;
  6. savoir travailler en équipe dans un cadre défini;
  7. se situer sur le plan relationnel (attitudes et comportements);
  8. respecter les règles élémentaires de sécurité. 

Focus sur l’illectronisme : un illettrisme numérique ?

En entreprise, les transformations numériques provoquent des changements de process faisant « ressortir » les situations d’illettrisme et de non-maîtrise des compétences de base. L’illectronisme est définit comme une situation d’un adulte ne maîtrisant pas les outils numériques usuels pour accéder aux informations, les traiter et agir en autonomie dans la vie courante. Cela concerne 13 millions de français en 2020 d’après l’INSEE.

Quelques chiffres sur l’illectronisme :

  • 17 % des personnes qui ont 15 ans et plus sont concernées par l’illectronisme : 44 % chez les personnes non diplômées ;
  • 35 % des personnes en emploi rencontrent au moins 1 difficulté avec les compétences de base numériques ;
  • 29 % des personnes vivant seules n’ont pas d’équipement internet.

Repérer et orienter: comment identifier les personnes concernées, lever les freins, accompagner ?

Les impacts de la non-maîtrise des compétences de base en entreprise

Le maintien de situation d’illettrisme ou de non-maîtrise des compétences de base affecte la performance économique d’un montant de 2% à 5% de la masse salariale.

Pascal Moulette, enseignant chercheur en sciences de gestion, Université Louis Lumière Lyon 2

  1. manque de maîtrise des compétences de base;
  2. difficultés à prendre de nouvelles tâches à forte valeur ajoutée;
  3. maintien dans des emplois peu qualifiés;
  4. érosion des connaissances et des savoirs. 

Investir dans le développement des compétences de base

Pour la performance économique :

  • augmentation du niveau de productivité et de la qualité de la production / service;
  • baisse des surcoûts liés aux erreurs de production;
  • amélioration de l’image de l’entreprise et de la satisfaction clients.

Pour la performance sociale (individuelle et collective) :

  • activation de leviers permettant de nouvelles organisations de travail;
  • baisse des surcoûts liés aux glissements et compensations d’activités;
  • baisse de l’absentéisme et/ou du turn-over;
  • évolutions professionnelles des salariés permettant une prise en charge de tâches plus complexes et à plus forte valeur ajoutée. 

Agir : solutions et conseils à mobiliser pour prévenir l’illettrisme en entreprise

Pourquoi AKTO ? Les réseaux qui constituent AKTO (Fafih, Intergros, FAF.TT, Opcalia, Propreté) ont contribué à la lutte contre l’illettrisme ces 10 dernières années en proposant des ingénieries pédagogiques et des solutions innovantes de formation adaptées pour répondre aux besoins des secteurs et des territoires. Aujourd’hui, ses 27 branches professionnelles, son fort maillage territorial (en métropole et dans les DROM), et ses nombreuses coopérations et partenariats existants et en devenir, placent AKTO comme un acteur idéal pour vous aider à investir le champ des compétences de base. 

Commencez par le commencement : réalisez un diagnostic de l’illettrisme dans votre entreprise

Responsables d’entreprises ou d’organisations publiques, DRH, managers, membres des instances représentatives du personnel ou membres d’une organisation syndicale : vous souhaitez réaliser un diagnostic de l’illettrisme dans votre organisation pour proposer des solutions aux personnes en difficulté avec les compétences de base ? L’Agence nationale de lutte contre l’illettrisme met à votre disposition l’outil EV@GILL pour vous aider à réaliser cette première évaluation. 

Accéder au diagnostic

evagill_textes_bande

EV@GILL a été conçu par Pascal Moulette, enseignant-chercheur à Lyon 2 sur la base d’études et de recherches menées sur l’illettrisme en entreprises depuis 20 ans. La conception technique d’EV@GILL a été financée par AKTO (Opco membre de l’ANLCI) et réalisée par la société UNILEARN. La diffusion, le déploiement et la formation à l’utilisation de l’outil fait l’objet d’un financement du Programme d’Investissement dans les Compétences. 

Travail Temporaire

Profitez des ingénieries sur les compétences de base existantes pour les entreprises de travail temporaire

  • le programme Langue et Compétences dans l’intérim : des parcours de 70 à 525 heures de formation sur les compétences clés associées à une formation métier. Les salariés intérimaires bénéficient d’un accès à l’emploi (mission d’intérim) à l’issue de la formation. Les entreprises bénéficient d’une prise en charge majorée des coûts de la formation. ;
  • le parcours d’Apprentissage Linguistique pour une Insertion à l’emploi Réussie (PALIER).  Ce parcours de formation s’adresser aux candidats étrangers non francophones n’ayant pas ou peu d’expériences professionnelles en France. Il a pour objectif de faciliter leur intégration sur le marché de l’emploi dans l’intérim.
Propreté et services

Profitez du programme Maîtrise des compétences clés

le programme Maîtrise des Compétences Clé de la Propreté (MCCP) : 15 ans d’ancienneté et 7 000 salariés de la propreté formés. + de 40 organismes de formation experts du secteur. Un référentiel spécifique à la propreté fondé sur les référentiels de 4 CQP du secteur, une formation de 150 heures, une validation continue des compétences acquises en formation, une validation de la branche professionnelle qui garantit l’acquisition des compétences clés de la Propreté.

Téléchargez l’ appli mobile 1001 lettres

  • Les applis 1001 Lettres mobile : réactive les connaissances en mathématique, français, logique, culture générale. Gratuite, de 7 à 77 ans et téléchargeable via les plateformes Google Play et Apple Store. 

Les difficultés de certains stagiaires à suivre des formations techniques ont été remontées à l’employeur : difficile de former sur la cuisine quand la personne ne peut pas calculer des proportions ; difficile d’obtenir des habilitations électriques sans mathématiques de base… On a pris conscience de la nécessité de coupler la formation compétences de base avec la formation technique.

Le plus : les conseils d’AKTO pour lutter contre illettrisme 

….Mettre en place une formation aux compétences clés dans mon entreprise…

  • associer l’encadrement (repérer les indices, identifier les tâches qui posent problèmes…);
  • sensibiliser, communiquer auprès des salariés (donner confiance, éviter la stigmatisation…);
  • choisir des modalités adaptées (individuel ou collectif ? Sur/hors temps de travail ? Durée…);
  • définir son besoin de formation (éviter l’approche scolaire, s’appuyer sur un référentiel de formation professionnelle tel que le RCCSP). 

… et en tirer profit !

  • reconnaitre les compétences acquises (certification CléA, évolution, autonomie…);
  • valoriser les réussites (bilan collectif, communication interne…). 

Des pistes pour diversifier vos recrutements et votre sourcing

Boîte à outils : tous les outils et ressources utiles développés par AKTO et ses partenaires

Le Guide Compétences de base : un « site-guide » proposés par AKTO, pour identifier, comprendre, orienter et agir lorsqu’on est confronté aux questions autour de l’amélioration des compétences de base.

Voir le Guide Compétences de base

PIX : un service en ligne pour évaluer, développer et certifier les compétences numériques (groupement d’intérêt public).

Voir l’outil PIX

EVACOB : l’outil d’évaluation des compétences de base (outil de l’ANLCI).

Voir l’outil EVACOB 

Travail Temporaire

Diag’compétences : permet à l’entreprise du travail temporaire de faire un constat sur la situation du salarié (Outil d’AKTO).

Voir l’outil Diag’compétences :

La diversité en entreprise pour attirer et retenir les talents | #GMLF14

Laurent Gerard reçoit Laurent Depond, Directeur de l’institut de Neurocognitivisme, pour parler de la diversité en entreprise.
Un échange autour de la diversité en général, son rapport face à l’embauche, la politique d’égalité des chances, l’individualisation du management, le rôle des Opco, et un point sur l’année 2020 et comment continuer à travailler sur cette diversité, cette politique d’égalité des chances et d’accès à un parcours professionnel riche aujourd’hui.