Recruter en alternance

Nous contacter

Jusqu'à 8000€ d'aides

En ce moment, et jusqu’au 31 décembre 2021, bénéficiez d’une aide exceptionnelle de 5 000 € ou 8 000 € pour le recrutement d’un jeune en contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation.

En savoir plus sur les aides à l’embauche des jeunes

NB : un projet de décret est en cours pour prolonger les aides jusqu’au 30 juin 2022 !

Et si vous optiez pour l'alternance ?

Hôtellerie, restauration, propreté, sécurité, travail temporaire, commerce de gros BtoB, enseignement et formation, services de l’eau … tous les métiers des services sont accessibles par la voie de l’alternance. En contrat de professionnalisation et en apprentissage ou via le dispositif Pro-A, l’alternance est une opportunité pour recruter vos talents de demain !

Qu’est ce qu’un contrat en alternance ?

La formation en alternance est un mode de formation alternant des périodes de formation théorique dans un établissement de formation et des périodes de travail en entreprise au cours desquelles sont mis en pratique les savoirs théoriques.

L’alternance permet d’acquérir une expérience professionnelle en entreprise. Elle facilite véritablement l’intégration dans l’emploi.

3 contrats en alternance possibles

Bien que les contrats en apprentissage et de professionnalisation soient les plus rependus, la Promotion par l’alternance est le dernier né des contrats en alternance. Son objectif étant de permettre à des salariés d’évoluer ou changer de métier.

Travail Temporaire

Les contrats en alternance spécifiques à la branche du Travail temporaire

Le contrat alternance reconversion

Ce contrat s’adresse aux salariés intérimaires ayant été victimes d’un accident du travail, de trajet ou d’une maladie professionnelle survenue durant leur contrat de mission ou contrat à durée indéterminée ET ayant bénéficié de l’accompagnement par le service SOS accident du travail du Fonds d’Action Sociale du Travail Temporaire (Fastt).

Il permet aux salariés intérimaires d’acquérir de nouvelles compétences compatibles avec leurs aptitudes et de sécuriser leur retour à l’emploi, par le biais d’action de formation visant le développement des compétences, la qualification ou la certification.

En savoir plus sur le CAR

Le contrat d’insertion professionnel intérimaire

Le CIPI a pour but de favoriser l’accès à l’emploi des personnes en situation de fragilité sur le marché du travail en leur proposant une alternance de périodes de formation et de missions en intérim.

En tant qu’entreprise de travail temporaire, il vous permet de :

  • Proposer à des publics en insertion ou reconversion, une formation permettant d’accéder à l’emploi via l’acquisition de compétences métiers et/ou de savoirs de base ;
  • Répondre aux besoins spécifiques de vos clients en construisant un parcours de formation et de développement des compétences individualisé.

En savoir plus sur le CIPI

A noter :Il existe 2 types de contrats de professionnalisation pour les agences de travail temporaire

  • le contrat de professionnalisation permanent (CPRO permanent) pour former vos propres salariés aux métiers en d’agence ou siège.
  • le contrat de professionnalisation intérimaire (CPRO intérimaire) pour former des intérimaires aux métiers de vos clients.

Les 4 acteurs pour construire un parcours de formation en alternance

Pour mettre en œuvre un contrat en alternance, trois acteurs sont impliqués :

  1. un employeur ayant besoin de recruter durablement en formant une personne aux savoir-faire et à la culture de son entreprise ;
  2. un candidat alternant souhaitant se forger une expérience professionnelle en poursuivant ses études, avant ou après le bac ;
  3. un établissement de formation accompagnant l’alternant pendant sa formation théorique et pratique au métier de l’entreprise ;
  4. le tuteur ou le maître d’apprentissage, choisi parmi les collaborateurs expérimentés de l’entreprise, accueille, informe, forme et guide l’alternant pendant toute la durée de son contrat.

Quels sont les avantages du contrat de travail en alternance pour l’entreprise ?

Un futur professionnel formé aux métiers et à la culture de votre entreprise :

  • pourvoir vos besoins en compétences par des recrutements adaptés ;
  • former à vos métiers et à votre culture d’entreprise ;
  • pérenniser votre activité et dynamiser vos équipes ;
  • anticiper les évolutions et développer de nouvelles compétences.

L’alternance, une relation humaine et un plus pour l’entreprise :

  • intégrer un nouveau collaborateur motivé et opérationnel ;
  • transmettre des savoir-être et des savoir-faire spécifiques ;
  • préparer les apprenants au monde de l’entreprise ;
  • agir pour l’emploi. 

Des mesures financières incitatives et renforcées pour soutenir l’emploi:

  • financements AKTO ;
  • aide à l’embauche du plan #1jeune 1solution;
  • aide à l’embauche d’un alternant handicap ;
  • « Bonus alternance » ;
  • … 

L’apprentissage, une richesse pour l’entreprise

L’alternance peut représenter un investissement aussi bien pour une TPME que pour une grande entreprise. Mais pour cela, il convient de bien définir vos besoins à court et à moyen terme.

L’alternance est un des moyens pour assurer l’avenir et la pérennité de l’entreprise, intégrer de nouvelles façons de penser, innover et s’adapter, faire évoluer ses métiers, … 

Pôle emploi a animé une web-emission le 29/10/2020 sur le thème de « L’apprentissage, une richesse pour l’entreprise » avec l’intervention des 11 opérateurs de compétences, dont AKTO, et de CCI France, (durée : 1h05 min). La web-emission se déroule en 2 parties :

  • les facettes de l’alternance et les acteurs de l’apprentissage
  • réponse aux questions des internautes 

Apprentissage, professionnalisation Pro-A … quel contrat en alternance choisir ?

L’alternance n’est pas réservée aux jeunes. 

Si le contrat d’apprentissage est accessible jusqu’à 29 ans révolus, le contrat de professionnalisation peut se faire à tout âge et pour tous niveaux de qualification, un aspect souvent méconnu des entreprises. Et depuis le 1er janvier 2019, l’alternance compte un nouveau dispositif : Pro-A, à destination des salariés en évolution professionnelle. A chaque situation, une solution alternance !

Quelles différences entre le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation ?

Le contrat d’apprentissage et le contrat de professionnalisation ont pour point commun d’être fondés sur l’alternance entre formation théorique dans un établissement d’enseignement et formation pratique en entreprise. Ils visent le même objectif : l’obtention d’une qualification professionnelle pour le salarié. Le statut des bénéficiaires diffèrent : les apprentis cumulent statut de salarié et statut scolaire alors que les bénéficiaires d’un contrat de professionnalisation sont des salariés à part entière. 

Le type de contrat, les aides financières, les conditions d’éligibilité, les coûts de la formation et la rémunération (calcul du salaire en pourcentage du SMIC) sont également différents.

Pour faire le bon choix : 

consultez notre comparatif

Pro-A : un nouveau dispositif en alternance

Depuis le 1er janvier 2019, la période de professionnalisation est supprimée. Un nouveau dispositif de formation en alternance a été mis en place dans le cadre de la loi « Avenir professionnel » du 5 septembre 2018 : Pro-A pour reconversion ou promotion par l’alternance.

Le dispositif Pro-A permet à un salarié de changer de métier ou de profession, ou de bénéficier d’une promotion sociale ou professionnelle par la formation.

Pour tout savoir sur Pro-A

Contrat en alternance, quel salaire ?

La rémunération en contrat d’apprentissage et en contrat de professionnalisation est indexée sur le SMIC qui est de 1589,57€ au 1er octobre 2021.

En fonction du contrat, elle est variable selon l’âge, le niveau d’étude ou encore l’année de formation.

Il existe pour chaque contrat une base de rémunération minimum légale. Néanmoins, certaines dispositions conventionnelles (de branche) ou contractuelles (entre l’alternant et l’entreprise) peuvent prévoir une rémunération plus favorable pour le salarié.

Contrat d’apprentissage

La rémunération minimum légale d’un apprenti (base 35h)

Année
d’exécution
du contrat
Moins de 18 ans 18 à 20 ans 21 à 25 ans 26 ans et +
1ère année 27 %
soit 429,16€
43 %
soit 683,47€
53 %
soit 842,42€
100 %
soit 1589,47€
2ème année 39 %
soit 619,89€
51 %
soit 810,63€
61 %
soit 969,58€
100 %
soit 1589,47€
3ème année 55 %
soit 874,21€
67 %
soit 1041,50€
78 %
soit 1239,79€
100 %
soit 1589,47€

La rémunération proposée dans la branche de la propreté et services associés

Année
d’exécution
du contrat
Moins de 18 ans 18 à 20 ans 21 à 25 ans 26 ans et +
1ère année 40 %
soit 635,79€
55 %
soit 874,21€
70 %
soit 1112,63€
100 %
soit 1589,47€
2ème année 50 %
soit 794,74€
65 %
soit 1033,16€
80 %
soit 1271,58€
100 %
soit 1589,47€
3ème année 65 %
soit 1033,16€
80 %
soit 1271,58€
85 %
soit 1351,05€
100 %
soit 1589,47€

Le calcul de la rémunération pour les apprentis de la branche hôtels, cafés, restos,

Dans la branche HCR, la rémunération se base sur les taux légaux présentés ci dessus.

Néanmoins, les établissements de cette branche peuvent être amenés à conclure des contrats de professionnalisation supérieurs à 35h/semaine, soit des contrats de 37h/semaine ou 39h/semaine

Il faut tenir compte de ces heures en plus dans le calcul de la rémunération.

Ainsi, un jeune de 20 ans en 2ème année d’apprentissage qui serait embauché pour une durée de 37h toucherait 810,63€*37h/35h =856,96€

Contrat de professionnalisation

La rémunération minimum légale en contrat de professionnalisation (base 35h)

Bénéficiaires Titulaire Diplôme niveau inférieur au Bac Pro ou Techno Montant Titulaire Diplôme niveau équivalent ou supérieur au Bac pro ou techno Montant
Moins de 21 ans 55 % du SMIC 874,21€ 65 % du SMIC 1033,16€
De 21 ans à 25 ans révolus 70 % du SMIC 1112,63€ 80 % du SMIC 1271,58€
26 ans et plus 100 % du SMIC* 1589,47€ 100 % du SMIC* 1589,47€

*ou 85 % du salaire minimum conventionnel si plus favorable

La rémunération proposée dans la branche du Travail Temporaire.

Bénéficiaires Titulaires d’un diplôme ou d’un titre inférieur au baccalauréat Montant Titulaires a minima d’un Bac Pro ou d’un diplôme ou d’un titre de même niveau Montant
De 18 ans à 25 ans 70 % du SMIC* 1112,63€ 80% du SMIC*  1271,58€
26 ans et plus 85 % du salaire minimum conventionnel correspondant au niveau de l’emploi visé** 1351,05€ 85 % du salaire minimum conventionnel correspondant au niveau de l’emploi visé** 1351,05€

*ou de la garantie minimale mensuelle de rémunération (GMMR)
**sans pouvoir être inférieur au SMIC ou à la GMMR

Dans le cadre d’un CPRO intérimaire :

– pendant les périodes de formation, l’indemnité de fin de mission n’est pas due, mais l’intérimaire perçoit l’indemnité de congés payés ;

– pendant les périodes de mission, l’intérimaire perçoit la rémunération afférente à l’emploi occupé, l’indemnité de fin de mission et l’indemnité de congés payés.

La rémunération proposée dans la branche du Commerce de gros

Bénéficiaires Titulaire Diplôme niveau inférieur au Bac Pro ou Techno Montant Titulaire Diplôme niveau équivalent ou supérieur au Bac pro ou techno Montant
Moins de 21 ans 65% du SMIC 1033,16€ 90% du SMIC 1430,52€
De 21 ans à 25 ans révolus 80% du SMIC 1271,58€ 100% du SMIC 1589,47€
26 ans et plus 100% du SMIC 1589,47€ 100% du SMIC* 1589,47€

*ou 100 % du salaire minimum conventionnel si plus favorable

La rémunération proposée dans la branche du commerce de quincaillerie.

Bénéficiaires Titre ou diplôme non professionnel de niveau IV ou titre ou diplôme professionnel inférieur au baccalauréat Montant Titre ou diplôme égal ou supérieur au baccalauréat ou diplôme de l’enseignement supérieur Montant
Moins de 21 ans 65 %  du SMIC la 1è année

75% du SMIC la 2ème année

1è année
1033,16€2è année
1192,10€
65 %  du SMIC la 1è année

75% du SMIC la 2ème année

1è année
1033,16€2è année
1192,10€
De 21 ans à 25 ans révolus 80 %  du SMIC la 1è année

90% du SMIC la 2ème année

1è année
1271,58€2è année
1430,52€
80 %  du SMIC la 1è année

90% du SMIC la 2ème année

1è année
1271,58€2è année
1430,52€
26 ans et plus 100 % du SMIC* 1589,47€ 100 % du SMIC* 1589,47€

*ou 100 % du salaire minimum conventionnel si plus favorable

La rémunération proposée dans la branche industries et importation du bois.

Bénéficiaires Titre ou diplôme non professionnel de niveau IV ou titre ou diplôme professionnel inférieur au baccalauréat Montant Titre ou diplôme égal ou supérieur au baccalauréat ou diplôme de l’enseignement supérieur Montant
Moins de 21 ans 60 % 953,69€ 100 % 1589,47€
De 21 ans à 25 ans révolus 80 % 1271,58€ 100 % 1589,47€
26 ans et plus 100 % du SMIC* 1589,47€ 100 % du SMIC* 1589,47€

ou 85 % du salaire minimum conventionnel si plus favorable

Le calcul de la rémunération dans la branche Hôtels cafés restaurants

Dans la branche HCR, la rémunération se base sur les taux légaux présentés ci dessus..

Néanmoins, les établissements de cette branche peuvent être amenés à conclure des contrats de professionnalisation supérieurs à 35h/semaine, soit des contrats de 37h/semaine ou 39h/semaine

Il faut tenir compte de ces heures en plus dans le calcul de la rémunération. 

Ainsi, un jeune de 18 ans titulaire d’un CAP qui serait embauché en contrat de professionnalisation pour une durée de 37h toucherait 874,21€*37h/35h =924,16€

Combien coûte un contrat en alternance ?

Le financement des contrats en alternance repose sur la prise en charge d’AKTO et les aides financières disponibles. 

Jusqu'à 8000€ d'aides

En ce moment, et jusqu’au 31 décembre 2021, bénéficiez d’une aide exceptionnelle de 5 000 € ou 8 000 € pour le recrutement d’un jeune en contrat d’apprentissage ou contrat de professionnalisation.

En savoir plus sur les aides à l’embauche des jeunes

NB : un projet de décret est en cours pour prolonger les aides jusqu’au 30 juin 2022 !

Contrat en alternance : quelles sont les aides financières ?

Il existe de nombreuses aides financières telles que les aides à l’embauche en alternance et l’exonération de la contribution supplémentaire à l’apprentissage (CSA), applicables aux contrats de professionnalisation et/ou d’apprentissage.

Par exemple, le plan gouvernemental #1jeune1solution lancé en septembre 2020 comprend plusieurs mesures financières pour soutenir les entreprises qui recrutent en alternance malgré le contexte de crise sanitaire. Ainsi, le coût du recrutement d’un salarié en contrat d’alternance est quasiment nul pour l’entreprise, lors de la 1ère année.

Des aides complémentaires sont également accessibles.

Les aides financières pour le contrat d’apprentissage :

  • aide exceptionnelle à l’embauche ;
  • « bonus alternant » ;
  • majoration de l’aide à l’embauche d’un apprenti handicapé versée par de l’Agefiph ;
  • aide de l’État pour l’obtention du permis de conduire.

Les aides financières pour le contrat de professionnalisation :

  • aide exceptionnelle à l’embauche
  • aides de Pôle emploi (pour l’embauche d’un demandeur d’emploi)
  • aide à l’embauche d’un ultra-marin
  • « bonus alternant »
  • aide à l’embauche d’une personne handicapée versée par de l’Agefiph,
  • aide pour l’accompagnement personnalisé vers l’emploi dans les GEIQ (groupement d’employeurs)

Consultez nos pages dédiées au contrat d’apprentissage et au contrat de professionnalisation pour connaître le détail des aides financières. 

Attention : les aides financières peuvent différer selon l’effectif de l’entreprise (voir FAQ Plan de relance Alternance du ministère du travail).

Les règles de prise en charge AKTO

Vous bénéficiez d’une prise en charge des frais de formation de votre alternant selon la réglementation en vigueur et les règles définies par votre branche professionnelle.

Consultez les règles de prise en charge de votre branche professionnelle

Contrat d’apprentissage, quel coût pour l’entreprise ?

AKTO vous propose un outil pour connaître le montant restant à financer par votre entreprise. Ce calculateur ne comprend pas les aides exceptionnelles du plan #1jeune 1 solution. 

Calculez le coût de votre contrat d’apprentissage.

Bon à savoir

L’alternance est financée grâce à la Taxe d’apprentissage, qui est un des deux volets de la contribution unique à la formation professionnelle et à l’alternance (CUFPA) que vous versez AKTO et grâce au reliquat de 13% de la Taxe d’apprentissage que vous versez directement à un ou plusieurs établissements de formation de votre choix (hors CFA).


Voir la page sur la contribution formation

Comment trouver le bon alternant ?

Trouver un établissement de formation en alternance pour trouver votre alternant

Les établissements de formation en alternance sont en contact régulier avec les personnes souhaitant se former en alternance. Ils peuvent vous mettre en contact avec le bon candidat parmi les élèves se destinant à vos métiers.  

Pour vous aider à trouver la formation en alternance qui répond à vos besoins, AKTO met à votre disposition une cartographie de l’offre de formation en alternance sur l’ensemble du territoire, y compris en Outre-mer. Cet outil vous permet d’effectuer une recherche selon plusieurs critères : le type de contrat, le type de formation, la localisation de l’établissement.

Consultez la cartographie des établissements en alternance

Déposer vos offres d’emploi en alternance 

AKTO vous aide à trouver votre futur alternant en partenariat avec la bonne alternance (service de pôle emploi). Déposez votre offre en quelques clics afin que celle-ci soit diffusées sur de nombreux site spécialisés.

Déposer votre offre d’emploi

Vous pouvez aussi créer votre propre centre de formation d’apprentis (CFA) !

En simplifiant le processus de création des CFA, à l’instar de ce qui existait déjà en matière de formation continue, la loi Avenir professionnel du 5 septembre 2018 permet aux entreprises qui le souhaitent de mettre en place des parcours en alternance. Elles ont désormais la possibilité de créer leur propre CFA en s’adossant à une formation initiale existante ou en créant de toutes pièces un parcours de formation validé par un titre professionnel.

Le CFA d’entreprise permet de répondre à de multiples enjeux :

  • remédier à la perte de compétences et d’expertise dans une filière métier,
  • pallier une offre de formation inexistante ou insuffisante dans certains secteurs d’activité,
  • répondre au déficit d’attractivité de certains métiers…

Votre OPCO (AKTO) peut vous conseiller dans la mise en place de votre CFA d’entreprise. Vous pouvez également télécharger le guide « Créer son CFA d’entreprise » conçu par la Fondation innovations pour les apprentissages (Fipa) et disponible dans les outils en bas de cette page.

Un organisme de formation de qualité pour former votre alternant

L’alternance, c’est bien sûr un contrat entre un élève et une entreprise qui recrute ; mais c’est aussi un établissement de formation (organisme de formation ou centre de formation d’apprentis (CFA), chargé d’apporter les enseignements théoriques à votre alternant !

Voici quelques conseils pour bien choisir votre interlocuteur : travailler avec des organismes reconnus, les rencontrer, échanger sur le contenu de formation… et surtout prendre en compte le suivi qu’ils proposent, tant auprès de votre entreprise que de votre futur alternant (carnet de suivi, visite en entreprise,…).

Ce dernier point est important car il marque leur volonté de répondre au plus près des besoins des entreprises pour adapter régulièrement leur offre de formation et de s’assurer de l’efficience du transfert des connaissances données en termes de pratique professionnelle.

Bonus : Découvrez nos astuces pour trouver une formation

Trouver une formation : accroître la qualité et l’impact de vos achats de formations

Votre conseiller AKTO connaît bien l’offre de formation de votre territoire. Il peut vous aider à identifier les organismes à proximité de votre entreprise. Contactez-le !

Réussir le recrutement et l’intégration des alternants

L’importance du tuteur ou du maître d’apprentissage pour une alternance réussie

Accueillir un nouveau salarié dans les meilleures conditions, cela ne s’improvise pas ! C’est la raison d’être du tuteur ou du maître d’apprentissage. Le premier suit les salariés en contrat de professionnalisation ou en reconversion ou promotion par l’alternance (Pro-A), le second accompagne les apprentis (contrat d’apprentissage). Le tuteur ou le maître d’apprentissage est un maillon essentiel à la réussite du parcours de l’alternant… sa désignation est obligatoire pour tout contrat en alternance.

Découvrez les règles et conseils pour bien choisir le tuteur ou le maître d’apprentissage, les solutions pour le former et l’outiller.

Tout savoir sur le tuteur et le maitre d’apprentissage

Etre titulaire du permis de former

Dans les entreprises de la Branche des hôtels, cafés, restaurants, les tuteurs et maîtres d’apprentissage doivent être titulaires du Permis de former pour accueillir, aider, informer et guider le bénéficiaire pendant toute la durée du contrat de professionnalisation ou du contrat d’apprentissage.

En savoir plus sur le Permis de former 

Accompagner la montée en compétence des alternants

Se former en alternance peut aussi être l’occasion de renforcer ses savoirs de base. Les savoirs de base sont le socle de connaissances en français, mathématiques, logique et culture générale.

Vous employez un salarié en alternance ? Vous êtes tuteur, ou maître d’apprentissage ? AKTO met à votre disposition 1001 Lettres, l’appli mobile parfaite pour faire réviser les fondamentaux, gratuitement et dans un format ludique !

Maths, français, logique, mémoire, culture G… autant de connaissances qui viendront enrichir les « compétences » transversales de votre salarié, si nécessaire !

Un adhérent d’AKTO propose même à ses jeunes une heure par jour, sur le temps de travail, l’utilisation de l’application mobile « 1001 Lettres ». Une application qui permet de réviser ou de tester ses savoirs fondamentaux en français, mathématiques, logique et culture générale. Une appli de la collection « 1001 by AKTO ».

Découvrir l’appli 1001 Lettres sur Google Play et sur l’Apple Store.

Toutes les réponses à vos questions sur l'alternance

Qui finance l’alternance ? Quels congés pour un alternant ? Quel salaire en alternance ? Comment rompre un contrat en alternance ? …

AKTO a répertorié les questions les plus fréquemment posées, sur les droits et obligations des apprentis, le cadre réglementaire, les mesures exceptionnelles, par exemple. Alors n’hésitez pas à consulter notre Foire Aux Questions Alternance.

FAQ alternance

Bonus : quel est l’âge maximum pour un contrat de professionnalisation ?

Le contrat de pro’ est accessible aux personnes âgées de 16 à 25 ans révolus, aux demandeurs d’emploi de 26 ans et plus et aux bénéficiaires de minima sociaux.

Construire votre stratégie alternance avec les experts AKTO

Plus de 100 experts alternance AKTO sont mobilisés en région pour vous accompagner lors de vos recrutements en alternance et, si vous le souhaitez, bâtir un plan d’action pour développer le recours à l’alternance dans votre entreprise.

Les experts AKTO vous conseillent par téléphone et en région à chaque étape du recrutement en alternance. Ils :

  • analysent votre besoin en recrutement;
  • vous aident à choisir l’offre de formation adéquate et du contrat en alternance le mieux adapté;
  • vous mettent en relation avec des jeunes et des établissements de formation;
  • vous appuient lors de l’enregistrement du contrat et simplifient vos démarches administratives;
  • vous informent sur les aides financières, le calcul de la rémunération de l’alternant, les règles de financement du contrat et de la fonction tutorale, le cas échéant;
  • mettent à votre disposition les outils et services permettant de réussir l’intégration du nouvel arrivant

Posez vos questions à AKTO sur l alternance via notre numéro vert

Vous avez besoin d’un conseil personnalisé ? Appelez notre Numéro Vert Spécial Alternance. 0 805 950 400 (service et appel gratuits)

Les experts alternance AKTO répondent à vos questions du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h. Ces horaires prennent en compte le décalage horaire des DROM afin d’accueillir les appels de toutes les entreprises.

Besoin d'être accompagné ?

Des questions sur un projet, un dossier, un outil ? Contactez votre conseiller AKTO.

Vos démarches administratives apprentissage auprès de votre OPCO AKTO

Formulaire Cerfa n° 10103 ou FA 13, convention de formation … : qui doit signer le contrat d’apprentissage, comment le déposer et où, quelles pièces administratives fournir ?

Les démarches à effectuer 

L’alternance en infographie pour tout comprendre en un clin d’œil

Aller plus loin sur l'alternance en vidéos …

« L’alternance pour les nuls »

Les Mélis-Mémos de Margaux est une web-série qui vous explique la formation de façon ludique et décalée. Un épisode est consacré à l’alternance. Regardez-le !

Voir la série complète

Nous les apprentis : près de 30 reportages sur l’alternance !

Qui de mieux qu’un apprenti pour raconter son apprentissage ? Découvrez des témoignages poignants où apprentis et maitres d’apprentissage livrent leur expérience de l’alternance. 

Voir la playlist complète de Nous les apprentis

Ces articles peuvent vous intéresser

Ces évènements peuvent vous intéresser