La mobilité ultra-marine et l’accompagnement social sont des dispositifs qui bénéficient aux jeunes en contrat d’apprentissage.

Ils sont mis en œuvre par le CFA qui bénéficie de la prise en charge.

La mobilité ultra-marine

Qu’est-ce que la mobilité ultra-marine ?

La mobilité ultra-marine se caractérise par une période durant laquelle un jeune en contrat d’apprentissage situé en outre-mer doit se rendre en formation et/ou en entreprise en métropole ou dans un territoire d’outre-mer autre que le sien.

AKTO facilite  la mobilité en prenant en charge les frais annexes.

Deux dispositifs AKTO facilitent l’accès à l’apprentissage des jeunes ultra- marins !

Quel est l’objectif ?

L’objectif est de faciliter l’accès à la formation des ultra-marins en apprentissage, en leur permettant de se rendre dans le CFA ou au sein de l’entreprise adapté à leur projet professionnel situé en métropole ou dans un territoire d’outre-mer voisin.

Cet accompagnement est individualisé et permet ainsi de :

  • ·Sécuriser le parcours professionnel des apprentis
  •  Répondre aux besoins de recrutement des entreprises.

Qui est concerné par ce dispositif ?

Sont concernés les apprentis situés dans un des territoires suivants :

  • Guadeloupe
  • Guyane
  • Martinique
  • Saint-Barthélemy
  • Saint-Martin
  • Saint-Pierre-et-Miquelon
  • La Réunion
  • Mayotte

Quelle est la prise en charge d’AKTO ?

On distingue 2 types de financements liés à la mobilité ultra-marine :

  •  La mobilité d’un territoire ultra-marin vers la métropole : 3 000 € / bénéficiaire
  • La mobilité d’un territoire ultra-marin vers un autre territoire ultra-marin : 2 000€ / bénéficiaire

La mobilité doit se situer pendant la période d’exécution du contrat d’apprentissage et prend fin au plus tard au terme du contrat.

Une seule mobilité est financée par apprenti et par contrat d’apprentissage.

La prise en charge d’AKTO vient en complément d’éventuelles aides, notamment de l’Agence de l’outre-mer pour la mobilité (LADOM) et du Comité d’Accueil et d’Actions pour les Réunionnais en Mobilité pour La Réunion.

Quels sont les frais pris en charge ?

Frais annexes générés par la mobilité pouvant être pris en charge :

  • Vestimentaires : en fonction du pays/climat les jeunes auront besoin de se vêtir
  • Hébergements : frais de chauffage, eau, électricité, assurance, …
  • Transports : frais d’essence, location de voiture éventuellement, transports en commun
  • Alimentation
  • Communication : téléphone mobile, internet …
  • Culturels, entreprises, artistiques, sportifs, civiques
  • Garde d’enfants (à titre expérimental)
  • Autres types de frais indispensables à la mobilité

Sont considérés comme non-éligibles à la mobilité tout type de frais non supportés par le CFA qui sont indiqués sur le Cerfa. Exemple : frais de santé couverts par le contrat de travail.

Quelles sont les démarches à réaliser par le CFA ?

Le CFA doit repérer la mobilité avec l’apprenti ultra-marin et se rapprocher de son contact AKTO pour connaître les démarches à réaliser.

L’accompagnement social en outre-mer

Qu’est-ce que l’accompagnement social ?

L’accompagnement social est une déclinaison d’actions à destination des apprentis ultra-marins en difficulté. Cette prestation est réalisée par le CFA et financé par AKTO.

Il vise à favoriser la réussite des apprentis en leur permettant de bénéficier d’un accompagnement multiforme adapté à leur situation durant toute la durée de leur contrat d’apprentissage.

Quel est l’objectif de l’accompagnement social ?

L’accompagnement social permet une action individuelle auprès de l’apprenti par le CFA, afin de répondre aux problématiques qu’il rencontre lors de son parcours, et de l’aider à reprendre confiance en soi grâce un accompagnement lié aux soft skills (savoir-être).

Depuis 2022, AKTO a pris en charge l’accompagnement de près de 300 jeunes apprentis. L’objectif 2023 est de d’accompagner 800 jeunes en contrats d’apprentissage.

Deux dispositifs pour faciliter l’accès à l’apprentissage des jeunes ultra- marins !

Qui peut bénéficier de l’accompagnent social ?

  • Signataires de contrats d’apprentissage issus du Régiment du service militaire adapté (RSMA)
  • Signataires de contrats d’apprentissage issus de la Garantie jeune
  • Signataires de contrats d’apprentissage issus de l’Ecole de la deuxième chance (E2C),
  • Apprenti n’ayant pas atteint ou obtenu de diplôme de niveau 3 (CAP BEP) ou 4 (baccalauréat)
  • Apprenti en situation de handicap (reconnaissance RQTH),
  • Apprenti résidant dans les quartiers prioritaires de la politique de la ville
  • Apprenti ayant des difficultés d’ordre sociales ou matérielles mettant en péril les apprentissages d’aptitudes professionnelles et/ou comportementales.

Les apprentis doivent résider dans un des territoires suivants : Guadeloupe, Guyane, Martinique, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon, La Réunion, Mayotte.

Quelle est la prise en charge d’AKTO ?

  • Forfait de 500€ pris en charge par AKTO par contrat d’apprentissage
  • En fonction des problématiques individuelles rencontrées, permettre au CFA de mettre en place auprès de l’apprenti un soutien financier et/ou logistique.

Exemples de prise en charge financière : Garde d’enfants, restauration, hébergement, santé, handicap, gestion des déplacements, etc.

La prise en charge s’effectue lorsque le contrat d’apprentissage est engagé et en cours de réalisation (le contrat ne doit pas être rompu).

Quelles sont les démarches  à réaliser par le CFA ?

C’est au CFA d’identifier l’apprenti en difficulté, de valider et de formaliser son engagement auprès de son conseiller AKTO. Il doit également justifier de l’accompagnement réalisé.

Qui contacter ?

Pour toute information complémentaire sur la mobilité ou l’accompagnement social, contactez votre correspondant alternance AKTO :

Vos préférences enregistrées :

Grâce aux préférences sélectionnées, vous bénéficiez d’une navigation personnalisée !